La réglementation autour du ravalement de façades : comprendre les obligations et les normes esthétiques

La réglementation autour du ravalement de façades : comprendre les obligations et les normes esthétiques

Un ravalement de façade consiste à remettre à neuf le revêtement extérieur de votre bâtiment ou maison. Il permet de combler les trous, d’effacer les taches, et de nettoyer la façade pour améliorer son apparence. Il concerne non seulement la façade, mais aussi les gouttières, les volets, la VMC et tous les autres dispositifs d’aération. De nombreuses entreprises proposent des ravalements de façade partout en France, comme Cabete Façades.

La loi concernant le ravalement de façade

Quel que soit le type de bâtiment (maison, immeuble, etc.) dont vous souhaitez refaire la façade, il est indispensable de faire une demande d’autorisation auprès de la mairie si l’échafaudage nécessaire aux travaux est posé sur le domaine public, à savoir le trottoir. Il faut également faire une Déclaration Préalable de Travaux. Enfin, si votre bâtiment est ancien ou s’il est situé dans un quartier touché par le classement de monuments historiques, il faudra faire la demande d’un permis de construire.

Le ravalement de façade d’une maison individuelle

Si vous possédez une maison individuelle, vous n’êtes pas dans l’obligation légale de faire appel à un professionnel pour réaliser vos travaux. En revanche, il faut prendre garde à respecter toutes les normes et à utiliser les bons matériaux. Ainsi, la plupart des propriétaires font appel à des entreprises spécialisées pour leur ravalement de façade. De plus, si vous êtes locataire, c’est à votre propriétaire de prendre ses dispositions pour faire les travaux nécessaires.

De nos jours, un ravalement de façade est très souvent complété par une refonte de l’isolation. Effectivement, depuis le 1er janvier 2017, la loi ALUR impose que le ravalement de façade soit complété avec une isolation si celle-ci n’a pas été refaite récemment. Ces travaux sont donc une opportunité de réaliser une isolation par l’extérieur (ITE), et de demander la pose d’une couche d’enduit isolant, par exemple. En effet, votre maison doit obligatoirement respecter les normes thermiques établies en 2012. C’est également pour vous l’occasion de redonner un coup de jeune à votre façade.

Article qui pourrait vous intéresser :  Sécurité et esthétique : Comment choisir des portes-fenêtres sécurisées tout en conservant un design attrayant

Le ravalement de façade d’une copropriété

Les obligations concernant le ravalement de façade d’une copropriété sont les mêmes que celles évoquées pour une maison individuelle. De plus, il faut faire voter l’ensemble des copropriétaires au cours d’une assemblée générale pour pouvoir faire les travaux. Le coût du ravalement (et de l’isolation si nécessaire) sera alors supporté par tous les propriétaires du bâtiment. Il est néanmoins utile de savoir que le ravalement de façade n’est pas obligatoire si l’immeuble est sujet à une procédure d’acquisition, une expropriation ou une démolition. Enfin, pour vous protéger au mieux des malfaçons, il est obligatoire pour la copropriété de souscrire une assurance.

 

Besoin de contacter un architecte ?