Les publications

L'Etat maitre d'oeuvre - Toulouse 1997

L'ÉTAT MAÎTRE D'OEUVRE.

Les architectes-conseils sont amenés à intervenir auprès des structures de l'État dans le rôle de maître d'oeuvre de celui-ci. A ce titre, ils sont conduits à s'interroger tout à la fois sur les conditions et la portée de cet exercice. L'ensemble des questions soulevés à ce sujet, récurrentes dans les rapports annuels des architectes-conseils, le malaise qu'elles expriment parfois mérite un débat qui n'intéresse pas les seuls architectes-conseils, puisqu'il s'inscrit opportunément dans une réflexion plus large et actuelle sur l'évolution des structures de l'État et la redéfinition de leurs rôles. Le séminaire annuel des architectes-conseils est une occasion particulière de développer les termes de ce débat.

Pour tenter d'y répondre, trois tables rondes ont été organisées : elles réunissaient des représentants de l'administration centrale, locale et des architectes-conseils.
La première table ronde traite du bien-fondé de l'État à intervenir comme maître d'oeuvre; elle a pour thème: Stratégie et légitimité de l'État maître d'œuvre.
La seconde table ronde aborde un thème plus sensible mais qui ne peut pas être éludé: l'État service public et prestations de service.
Enfin, la troisième table ronde a pour thème la qualité du service rendu par l'État : Les moyens de la qualité - la qualité des moyens.

Couverture de L'Etat maitre d'oeuvre - Toulouse 1997